• Au menu de ce 2ème atelier, je vous propose de jouer avec les mots qui ouvrent l'appétit : la nourriture.

    Atelier d'écriture du 13 août

    Nous allons inventer de nouvelles recettes de cuisine, parfois bien étranges. Toujours grâce à plusieurs petits jeux d'écriture, nous préparerons des repas surprenants, grâce à des consignes qui vont stimuler notre imagination.

    Que ce soit :

    • un apéritif festif,
    • une entrée olé olé,
    • un plat consistant qu'il faut manger sans dent ou
    • un dessert qui vole en l'air,

      --> il n'y aura aucune limite à notre créativité.

    Vers 15h30, je vous inviterai à goûter à de la véritable nourriture et faire le plein de vitamines stimulantes.

    Atelier d'écriture du 13 août

    Je vous ferai découvrir quelques livres, albums et nouvelles que j'ai chez moi et qui m'ont inspiré le thème de cet atelier.

    Informations pratiques

    • Lundi 13 août 2018
    • De 14h à 17h
    • À l'espace Beaufays, Voie de l'Air Pur, 227 - 4052 Chaudfontaine
    • Dès 12 ans
    • Adultes : 20 euros
    • 12-18 ans : 15 euros

    Pour une bonne organisation, je vous demanderais de bien vouloir réserver votre place en vous acquittant de la somme au plus tard deux jours avant l'atelier.

    Réservation par téléphone*, SMS*, mail ou sur la page Facebook.
    * 0496 20 00 17

     

    Atelier d'écriture du 13 août

     


    votre commentaire
  • Bonjour,

    Pour la bibliothèque de mon quartier, à Embourg, je papote dans une crèche. Maman de deux enfants, je ne suis pas encore grand-mère (pas avant 10 ans au moins j'espère ha! ha!), mais j'ai rejoint le groupe des bibli-mamy et je lis à voix haute des livres aux bébés âgés entre 12 et 30 mois.

    À la rentrée scolaire prochaine, septembre 2018, je vais aider une bibli-mamy à raconter aux plus grands. Les enfants seront en première et deuxième maternelle, soit en petite et moyenne section.

    En attendant l'article où je présenterai les livres que j'ai lus à ces occasions, voici une petite photo de notre groupe bien sympathique.

    Je remercie ici Marie et Ludivine, les deux bibliothécaires qui m'ont permis de m'intégrer à ce groupe.

    Papoteuse, lire des livres à voix haute


    votre commentaire
  • Virus L.I.V. 3 ou la mort des livres, Christian GrenierVoici le livre mystère qui a été utilisé lors du premier atelier créatif d'écriture et de lecture, le 17 juillet 2018, à l'Espace Beaufays.

    4ᵉ de couverture et petits extraits pour vous plonger dans l’ambiance de l’année 2095. Un glossaire en fin d’ouvrage, vous retrouverez pour vous familiariser avec ce futur assez intéressant et bien imaginé. L’histoire a été imaginée en 1994, en plein boom informatique avec Internet et déjà la naissance des premières liseuses ou livres électroniques !

    4ᵉ de couverture
    Le gouvernement des Lettrés a interdit les écrans et décrété la lecture obligatoire. Face à cette tyrannie, les Zappeurs se révoltent : ces jeunes rebelles, adeptes de l’image, propagent un virus qui efface les mots à mesure qu’ils sont lus. Seuls Allis est capable d’identifier l’inventeur du virus et de trouver un antidote.

    Extraits et infos

    « À cet instant précis, les devantures des librairies s’éteignirent. Aux fenêtres des immeubles, les clartés faiblirent, indiquant que chacun rejoignait sa chambre ou le salon. Je devinai que venait de retentir la sirène quotidienne de L’Heure du Livre. Depuis le milieu du XXIe siècle, l’Europe entière se conformait à cette coutume. Elle datait de l’époque où avait été dénoncée l’utilisation abusive des images en général et des écrans en particulier. Depuis, la lecture occupait la majeure partie du temps libre de presque toute la population. »

    « Le PPP avait instauré vingt ans auparavant. Pour décrocher cet examen, il fallait faire preuve d’un minimum de connaissances et savoir manier correctement la langue et les idées. Le PPP était obligatoire quand on devait s’exprimer en public devant plus de deux personnes. »

    Il y a la ZZZ : Zone des Zappeurs Zinzins, les Zappeurs étant une minorité refusant le livre et la lecture, et privilégiant les ordinateurs, la télévision, les jeux vidéos et les mondes virtuels. Zinzins pour les informaticiens, joueurs et téléphages fanatiques.

    Mais aussi les Voyelles : membres (au nombre de 40) de l’AEIOU : Accadémie Européenne des Intellectuels Officiels Unis.

    Et des CCC : lieu où ont gratuitement accès S.D.F., marginaux ou inactifs, et dans lequel ils trouveront de la nourriture, un lit et des livres : Couvert, Coucher, Culture.

    Bien sûr, les Lettrés : majorité de la population européenne pour qui la lecture et les livres constituent l’activité et l’intérêt essentiels de l’existence.

    L.I.V. 3 : virus appelé ainsi pour … je ne vous dévoile pas tout, à vous de le découvrir dans le livre 


    votre commentaire
  • Le premier atelier s'est très bien passé : nous avons écrit, lu à voix haute nos productions, nous avons ri et avons partagé un excellent moment.

    C'était un petit groupe bien sympathique et à l'imagination débordante.

    Parmi les petits jeux d'écriture, il y avait un acrostiche avec notre prénom, un portrait chinois agrémenté d'un émoticône pour donner le ton, un sandwich et la découverte d'un nouveau mot de vocabulaire.

    Vous pourrez retrouver certains de leurs textes, et d'autres, dans le petit journal local (impression sur papier entièrement recyclé et avec des encres végétales) dès la fin août ! Ne manquez pas sa sortie ^^

    La fin de l'atelier a été un moment de lecture à voix haute d'un livre dont j'avais caché la couverture et le titre afin de laisser planer un peu de mystère. Le début de ce livre était :

    "Les livres ont commencé à mourir à la fin du XXIème siècle.

    À mes yeux, leur agonie a vraiment débuté ce soir d'été où trois délégués de l'Académie européenne sont venus frapper à ma porte."

     

    L'atelier d'écriture créative du 17 juillet 2018

    C'était à l'espace Beaufays que tout cela s'est passé, durant un mercredi d'été chaud et orageux : 17 juillet 2018

     


    2 commentaires
  • Atelier du 17/07/2018


    votre commentaire